Divagations en Oisan – Itinéraire

Massif : Oisan. Carte IGN TOP 25 Meije – Pelvoux 3436 ET.

Durée : 6 jours.

Voici un itinéraire tranquille et facile, avec peu de dénivelé et peu de difficultés techniques. La forme en dents de scie en fait une balade diversifiée, au cours de laquelle les ambiances et les paysages changent sans cesse. Le récit correspondant à ce tracé est raconté ici.

Accès auto : De Gap ou Briançon, direction Vallouise. De Vallouise, direction Ailefroide. Après 2 km, tourner à droite vers le vallon de Chambran et se garer au parking qui est au bout de la piste.

1ère journée

Parking de Chambran – Lac de l’Eychauda. RAS, un sentier y mène.

2ème journée

Lac de l’Eychauda – Col de Prait (3363). Remonter la moraine qui se voit très bien du lac. A son sommet, partir en traversée montante facile vers le glacier (traces, cairns épars). Remonter le glacier jusqu’au col de Praits, qui est parfait pour établir le camp (horizontal, protégé par les rochers d’un côté et une congère de l’autre.

3ème journée

Col de Praits – Refuge du glacier Blanc. Faire une longue traversée globalement horizontale sur le glacier du Monêtier. Redescendre au pied du pic Jean Gauthier par une barre rocheuse et des pentes de glace un peu raides et donc délicates compte-tenu du poids du sac. Remonter par l’éboulis puis le glacier au col du Monêtier. Redescendre par le sentier jusqu’au refuge du glacier blanc. Environ 1 km avant le glacier il y a un coin plat très agréable et tranquille pour camper dans un creux de la moraine, avec, une fois n’est pas coutume, l’eau courante !

4ème journée

Refuge du glacier blanc – Glacier blanc (3200). Suivre le cheminement normal pour rejoindre le refuge des Ecrins, mais passer au large de celui-ci et continuer vers le col des Ecrins. Poser le camp dans la combe terminale du glacier, au pied de la montée ver la barre (pas trop près quand même !).

5ème journée

Glacier Blanc – Arête nord-ouest des Ecrins (3773 m). Repérer visuellement l’arête nord-ouest des Ecrins, qui part du sommet du couloir de barre noire et monte vers la Barre. L’objectif est de poser un camp le plus haut possible sur cette arête, sur les derniers épaulements de neige avant d’arriver sur le rocher. Les accès possibles et faciles vers cette arête sont nombreux depuis la voie normale de la barre : à différentes altitudes, la rimaye disparaît et des diagonales neigeuses permettent de passer de la face vers l’arête. A vous de choisir celle qui vous plaît le plus, mais la meilleure solution me semble être de suivre la voie normale du Dôme le plus longtemps possible, et de ne la quitter vers la gauche que lorsque l’on est quasiment au niveau du dernier épaulement neigeux, donc vers 3750 m.

6ème journée

Arête nord des Ecrins – Dôme – Pré de Madame Carle. Démonter le camp et regagner la voie normale vers 3750 m d’altitude. Poser les sacs et monter les mains dans les poches au Dôme ou à la barre par l’itinéraire de son choix. Repasser chercher les sacs et redescendre au pré de madame Carle.

Ce contenu a été publié dans Itinéraires, Oisan. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.