Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Démocratie participative
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil

Comment commencer ?

Catherine est animatrice d’un réseau d’éducation à l’environnement dans l’Isère. Pour améliorer le fonctionnement du réseau, elle a proposé de mettre en place une démarche de démocratie participative. Pour cela, elle s’est basée sur les principes décrits dans le présent ouvrage. Elle a rédigé une fiche présentant quelques démarches de démocratie participative qui lui semblaient simples à mettre en œuvre au sein de son organisation, et elle a présenté ce travail à l’occasion d’une réunion des membres du réseau. Voici son témoignage :

Avant la réunion je me posais un certain nombre de questions :

·        Quelle était ma légitimité à proposer cela ? J'étais seule, alors j'ai soumis le projet à ma direction et à la Présidence, qui ont été enthousiastes, ce qui m’a conforté dans la démarche

·        Ensuite, je me demandais comment j’allais pouvoir faire comprendre et approprier à chacun les principes de la démocratie participative alors que je n'avais pas d'expérience en la matière

·        Enfin, je savais que la mise en oeuvre de la démocratie participative au sein du réseau allait bouleverser notre fonctionnement, et demander beaucoup de temps. D’où la peur de bousculer les habitudes sans arriver à mettre en place réellement l’alternative.

En début de réunion j'ai distribué à tous mon document "Quelques pistes pour une meilleure implication de chacun au sein du réseau". J’ai expliqué que la démarche n’était pas qu’un souhait ou une invitation faite aux membres à plus s’impliquer mais qu’avec ce document je leur proposais quelques outils leur permettant de le faire. Ils pouvaient eux aussi faire des propositions au groupe. Suite à ma présentation, voici un résumé des réactions des participants :

Tout de suite, certains ont abordé la notion des limites de ces démarches, aussi bien dans leur implication à eux, en tant que personne représentant une structure, que dans le champ des décisions. En gros, ils se demandaient comment mettre en œuvre la démocratie participative lorsque le pouvoir politique n'est pas entre nos mains.

D'autres ont répondu que même si c'était marqué sur le papier, tout le monde savait bien que « c'était nous, les membres qui informellement prenions les décisions politiques ».

Certains auraient voulus que je précise plus amplement les éléments sur lesquels je me suis appuyée pour penser à proposer ce type de fonctionnement, pour deux raisons :

·        nous étions peut être en train de chercher des réponses sans avoir clairement identifié le problème.

·        nous n’avions peut être pas le besoin de faire évoluer notre fonctionnement actuel qui semblait simple et suffisamment efficace

C’est là que j’ai vraiment expliqué les raisons de cette démarche. Je me suis basée sur cette première année passée en tant que coordinatrice de ce réseau et sur certains retours fait par les membres lors de la réunion de bilan annuel quelques mois auparavant : certains ne se sentaient pas assez impliqués dans les prises de décisions au sein du réseau. De plus, Il a fallut expliquer que cette démarche ne venait pas remettre en cause tout le fonctionnement actuel du réseau mais tentait « simplement ( !) » de le faire évoluer.

Beaucoup se sont retrouvés dans ce schéma de processus décisionnel, en ayant l’impression que mine de rien nous le pratiquions déjà au sein du réseau, sans l'avoir formalisé sous cette forme et avec quand même moins de rigueur.

D'autres sont allés plus vite et ont commencé à se demander pour quels types de sujets nous pourrions appliquer ces démarches. Cela m’a permis de constater que certains membres commençaient à s'approprier la chose.

Dernière question qui a émergé : est-ce qu'on fonctionnera sous ce principe formel et rigoureux lorsque nous n'arriverons pas à un consensus naturellement ?

Je suis contente car déjà, cette réunion n'a pas fait flop.... il y a eu des réactions, cela a permis de parler de fond, pour une fois, nous qui sommes souvent dans l'opérationnel car il n'y a qu'une réunion par mois et qu'il faut traiter d'un maximum de choses.

L'ambiance est restée bonne, et a même tourné à l'humour : à la pause, certains se déclaraient "pas mûrs" pour reprendre la séance...d'autres réclamaient de passer par le processus décisionnel pour estimer le temps de pause nécessaire !...Quelque part, c'est de l'appropriation !

Je pense que j'ai fait une erreur en n’expliquant pas ma démarche dès le début, car avant que je l’aie fait certains ont pris cette proposition comme un jugement personnel de la situation et je pense qu'inconsciemment ils se sont eux aussi senti jugés.

Maintenant il faut que je décante "l'après réunion" mais je suis heureuse de pouvoir mener cette petite expérience ici. C'est beaucoup dans l'émotionnel, l'affectif, c'est clair qu'on est dans l'humain. Ce matin un membre du réseau est passé au bureau pour me dire merci et bravo d'avoir parlé de tout ça, en tout cas ça fait plaisir de voir que ça a fait écho chez certains.

Catherine LAMARE

13/05/2012
Les grandes étapes du processus décisionnel Etudes de cas
A lire dans cette rubrique
Prendre une décision ensemble.
La question de la prise de décision collective se pose dès qu’il s’agit de faire des choix ou de mener des actions qui influent sur la vie de plusieurs personnes
Le contexte du processus décisionnel.
Un grand nombre de facteurs influent sur la manière dont se déroule un processus décisionnel. Les connaître ne vous suffira pas pour les maîtriser tous, mais vous apportera quelques éléments pour mieux comprendre.
Les grandes étapes du processus décisionnel.
Quelle que soit la durée et la nature du processus décisionnel, celui-ci devra présenter un certain nombre d’étapes incontournables pour « bien » se dérouler.
Comment commencer ?.
Comment lancer le processus décisionnel ?
Etudes de cas.
Quelques études de cas
Prendre une décision à distance.
Lorsque le groupe est réparti sur un vaste territoire, il peut être nécessaire de mener une réflexion préparatoire puis une prise de décision « à distance », c’est à dire sans que les personnes soient physiquement en présence.
Tester une proposition avant validation.
Tester une proposition avant validation
Voter en respectant les principes de la démocratie participative.
Cette fiche présente des méthodes de vote permettant de pallier aux inconvénients des techniques de vote « classiques ».
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages