Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Rubrique : Balade
Les belles barre de grès au dessous de la pointe du Causset
Bryaigues vu de l'intérieur
La cascade de Bryaigues
Un "linteau naturel" près de la piste qui mène vers Bryaigue
Le sentier des crottes qui permet de descendre à la source

Bryaigue

J'ai toujours été stupéfait de l'immense diversité de paysages que présente la can de l'Hospitalet. Briaygue est peut-être l'illustration absolue de cette vérité. Nous sommes ici 150 mètres sous la bordure sud de la can. Rien ne permet pourtant de faire le rapprochement entre les immensités sèches et planes de là-haut, et la jungle humide, obscure et cachée d'ici.

Atteindre Briaygue est déjà une sorte d'exploit en soi. Descendre directement de la can est hors de question : la broussaille la plus piquante qui soit a envahi depuis longtemps ce versant abandonné. Il faut arriver de la D9, dans la descente vers le Pompidou, et au lieu dit "Les Pesières", tourner à droite sur une petite route qui plonge vers la haute vallée borgne. La première piste qui s'en détache vers la droite est la bonne, mais elle n'accueillera pas la voiture : une barrière en ferme l'accès, comme s'il y avait là quelque chose de précieux... C'est à pieds qu'il faut entamer le contournement du "Causset", cette pointe calcaire qui marque l'extrême avancée de la can vers le sud.

Déjà, la traversée de la forêt regorge de curiosités et de bizarreries qui font penser qu'on pénètre dans un monde étrange. Un sable épais et sombre sourd des moindres reliefs et se répand en coulant lentement... La roche elle même semble molle, et sculpte des formes qui semblent impossibles à façonner par la seule main de dame nature...

Tout ici respire l'influence de l'Homme, mais d'un homme qui se serait caché pour agir.

Une fois dépassée la pointe du Causset, le paysage s'ouvre : la haute Vallée Borgne apparaît dans toute sa splendeur printanière. Il faut plus chaud... mais on marche toujours sur ce sol fuyant, qui crisse sous les pas, et prend peu à peu une teinte rouge sang...

Des falaises de grès bordent la piste. De plus en plus hautes, elles avancent en corniche au dessus du vide, offrant des possibilités d'abris sommaires. On se croirait dans le grand rift africain, sur les territoires qui ont vu naître l'espèce humaine... L'homme préhistorique a-t-il vécu ici ? Rien de probant ne vient étayer cette hypothèse mais on aimerait y croire.

Après encore un kilomètre de marche, la piste se dégrade, se réduit à l'état de chemin, puis laisse bientôt les épineux reprendre possession du terrain. Il faut louvoyer, décrocher les habits pris dans la végétation. Enfin, voici le terminus. Les dernières traces de sentier viennent mourir dans un cirque étroit et sombre, arrosé par des filets d'eau arrivant d'on ne sait où...

Briaygues est un endroit inconfortable, humide, dans lequel on ne sait pas où se placer ni s'asseoir de peur de se mouiller le cul, mais qui respire d'une originalité rare. Il a dû se passer des choses, ici... Quoi ? Je l'ignore, mais des choses !

20/06/2008
Du Tarnon au Gargo Au dessus d'Espinard
A lire dans cette rubrique
Malaval, la mauvaise vallée.
Du sommet de l'Eschnino-d'Aze à l'aven de Malaval, le tour d'une vallée riche de surprises
Au dessus d'Espinard.
Voilà une boucle magnifique, parmi les plus diversifiées que je connaisse dans les environs.
Autour de Colobrières.
Une boucle magnifique, sur le versant sud du Mont Lozère, à faire de préférence une belle journée d'hiver
Autour de Nîmes le vieux.
Une balade autour de Nîmes le vieux en hiver
Barre-des-Cévennes / Le Pont de Montvert, trajet historique des premiers camisards.
Sur ce trajet de deux ou trois journées, pas de sites naturels plus remarquables qu'ailleurs autour. L'itinéraire emprunte des sentiers assez classiques, voire des pistes. Mais côté Histoire... on est servis !
Boucle aux Crottes.
En tout pays, en tout lieu, il existe quelque part la "balade du Dimanche". Celle qu'on fait en famille, après être restés longtemps à table, pour sortir un peu profiter du soleil sans se fatiguer.
Bryaigue.
J'ai toujours été stupéfait de l'immense diversité de paysages que présente la can de l'Hospitalet. Briaygue est peut-être l'illustration absolue de cette vérité.
Du Tarnon au Gargo.
Passer du causse à la vallée ou inversement est toujours un choc. Au moment de franchir le rebord, en quelques mètres, en quelques secondes les paysages changent brutalement, les perspectives s'allongent ou se raccourcissent au tournant d'un virage. Cette balade en est une bonne illustration.
Entre deux mers.
Entre deux mers... voilà une ballade plutôt conceptuelle : il s'agit de marcher, jour après jour, sur le fil de l'arête qui sépare les eaux de pluie pour les envoyer respectivement vers l'Atlantique (par l'intermédiaire du Tarn et de la Garonne) ou la Méditerranée (par les gardons des Cévennes).
La boucle du Causset.
Une boucle courte et ensoleillée sur la bordure méridionale de la can de l'hospitalet
Le chemin d'estive de Racoules.
Comme tous hameau de la vallée du Tarnon qui se respecte, Racoules a son chemin d'estive. Celui-ci est particulièrement impressionnant.
Le chemin de Mitterrand.
Un pélérinage sur les chemins de l'Aigoual qu'empruntait souvent François Mitterrand
Le moine qui pisse a-t-il des couilles ?.
De la fenêtre de ma maison, et de beaucoup d'endroits situés sur la bordure occidentale de la can de l'Hospitalet, on aperçoit, sur l'autre versant de la vallée du Tarnon, un curieux rocher. Il se détache de la falaise du causse Méjean, comme une sorte de silhouette humaine...
Le plateau de Grizac.
Le plateau de Grizac
Les étranges grottes de la can de l'Hospitalet.
Le fil directeur que nous allons suivre avec cette balade est invisible pour les yeux. Pour le visualiser et le comprendre il faut s'intéresser à ce qui se passe à quelques dizaines de mètres sous le sol de la can de l'Hospitalet.
Pèlerinage aux sources du Tarn.
Une balade initiatique sur les landes désertiques et humides du Mont Lozère
Rando nocturne au pic de Finiels.
Une manière originale de rendre visite au pic de Finiels
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages