Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Musiques à partager
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Les morceauxDévelopper Les morceaux
Spécial diatoDévelopper Spécial diato
MarcDévelopper Marc
Projets
Ce siteDévelopper Ce site
Rubrique : Le site

Origine des morceaux

Depuis que je joue de la musique, j'ai besoin d'écrire un grand nombre de partitions, soit pour les jouer avec les groupes dont je fais partie, soit pour animer des ateliers de musique d'ensemble, soit pour des projets musicaux particuliers.

D'abord il s'est agi de thèmes traditionnels ou des reprises que je me contentais de simplement retranscrire ou éventuellement d'arranger pour plusieurs instrument. Puis, de plus en plus souvent, ça a été des compos dans différents styles.

Au début, j'écrivais tout ça au crayon sur de vraies feuilles de vrai papier à musique (si, si, il y eut une époque où ça existait). Mais à partir de 1987 environ, j'ai commencé à utiliser l'ordinateur. Un jour, vers l'année 2000, j'ai réalisé que la masse de morceaux qui dormaient sur mon disque dur sous forme de fichiers MIDI était considérable, et j'ai trouvé trop dommage que l'énergie mise à leur création ne serve pas à d'autres, d'autant plus que je suis moi-même un grand chercheur (pour ne pas dire pilleur) de musique MIDI sur internet pour alimenter ma propre inspiration !

Le point commun entre tous les morceaux présentés ici est donc qu'ils me sont passés entre les mains d'une manière ou d'une autre :

  • soit j'ai juste saisi la séquence MIDI d'un morceau préexistant (pour en faire une partition et la jouer avec mes petits camarades). C'est le cas le plus rare.
  • soit je suis parti d'un morceau préexistant, mais j'en ai réalisé un arrangement personnel, et le morceau est enrichi de voix supplémentaires, de breaks, d'ambiances harmoniques différentes, voire de nouvelles parties. C'est le cas le plus fréquent.
  • soit enfin c'est une composition de moi, et dans ce cas j'ai tout fait.

L'alimentation de la banque de données est permanente, à un rythme de l'ordre de un morceau nouveau tous les 15 jours, en moyenne.

A t-on "le droit" de jouer en public ou d'enregistrer les morceaux proposés sur ce site ?

Il y a beaucoup de cas de figure différents, je vais essayer d'être le plus clair possible.

Sachez d'abord que concernant un morceau de musique il y a deux types principaux types de propriété intellectuelle :

  • La composition du morceau. C'est, à peu de chose près, la mélodie de base, les paroles s'il y en a, et l'harmonie de base.
  • L'arrangement du morceau. C'est tout le reste : le choix des instruments qui jouent le morceau, les notes que jouent ces instruments et qui ne font pas partie de la mélodie de base, etc...

La composition comme l'arrangement peuvent être protégés, c'est à dire que jouer en public ou enregistrer ces morceaux entraînera l'obligation de verser des droits (en l'occurrence des sous) au compositeur et, s'il y en a un, à l'arrangeur. Mais il y a plusieurs cas de figure où il n'est pas nécessaire de verser de tels droits  :

  • Lorsque le compositeur ou l'arrangeur ne sont pas connus (cas des musiques traditionnelles, ou des "anonymes", c'est à dire des morceaux dont leurs créateurs ont été oubliés)
  • Lorsque le compositeur ou l'arrangeur n'ont pas déclaré leur création auprès d'un organisme agréé pour protéger les oeuvres (le plus connu de ces organismes est la SACEM). Cela peut être le cas lorsque les créateurs méconnaissent ce système, ou cela peut être un choix délibéré de leur part.

Quel que soit le cas de figure, il est en principe toujours possible de jouer ou d'enregistrer n'importe quel morceau :

  • Si le morceau est protégé, il suffit de payer les droits
  • Si le morceau est traditionnel ou anonyme, il n'y a rien à payer
  • Si le morceau a un compositeur et un arrangeur connus mais qu'il n'a pas été déclaré, la loi n'oblige pas à payer de droit, mais la bienséance voudrait que l'on demande leur autorisation aux créateurs. Ceci dit, s'ils ne sont pas d'accord ils n'auront pas de recours...

Sur le site "Rêve éveillé", il y a des morceaux correspondant à tous ces cas de figure. Vous devrez donc étudier les choses au cas par cas pour savoir à quels droits ils sont soumis. Je peux vous préciser tout de suite les choses concernant les morceaux qui sont de moi :

J'ai déclaré à la SACEM mes compositions. Légalement vous devriez payer des droits pour les jouer ou les enregistrer, mais sachez que ça me fait plaisir même si vous les jouez sans les déclarer. Le jour où l'organisateur de votre concert a les moyens de payer la SACEM, j'apprécierai que vous les déclariez.

La plupart des arrangements proposés dans ce site sont de moi, mais je ne les ai pas déclarés, ils sont donc autant à vous qu'à moi, jouez-les tant que vous voudrez, pas la peine de me demander mon autorisation... Ce qui me ferait plaisir, par contre, c'est que vous m'envoyiez un enregistrement de votre interprétation, que j'écoute ça... Et si je ne dispose pas d'un fichier mp3 pour le morceau en question, le top du plaisir serait que vous m'autorisiez à l'ajouter à la base (tous les noms seront cités, évidemment).

Avant de finir, je voudrais faut préciser qu'il n'est pas toujours indispensable de trancher la question des droits :
  • Pour réaliser un enregistrement les choses sont très cadrées (avant de graver votre CD il vous sera demandé une liste très précise des morceaux, des compositeurs et arrangeurs, des droits seront calculés et l'autorisation de graver ne sera accordée que lorsque vous aurez payé)
  • Il y a plus de souplesse lorsqu'il s'agir de jouer de la musique en public. C'est l'organisateur du concert (et non pas les musiciens) qui doit s'en occuper. Si c'est un "pro", ou quelqu'un de bien au courant du milieu du spectacle, il suivra la procédure légale de base (déclaration préalable à la SACEM des morceaux qui seront joués avec mention de leurs créateurs, calcul et paiement des droits précis). Si c'est une structure qui n'a pas l'habitude, il suivra rarement cette procédure. Souvent il ne déclarera rien du tout. Si la SACEM est vigilante elle aura connaissance du concert (presse, affiches), contactera l'organisateur pour lui demander ce qui a été joué. Si l'organisateur ne peut lui fournir la liste précise des morceaux avec leurs créateurs, la SACEM appliquera un tarif forfaitaire, dépendant de la taille de l'événement (entrées, budget...). Si la SACEM n'a pas eu connaissance du concert, les droits d'auteur passeront à l'as.
06/01/2011
30/09/2013
Historique du site Quelques informations sur le site "Musiques à partager"
A lire dans cette rubrique
Aide.
Aide à l'utilisation du site "Musiques à partager"
Historique du site.
Historique du site "Musiques à partager"
Origine des morceaux.
Origine des morceaux du site "Musiques à partager"
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages