Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesDévelopper Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesDévelopper Sources
Dans la pénombre

Le petit cheval

Quelque part sur l'une des parois de la grotte de Baume Dolente se cache une gravure de cheval. Elle est petite, difficile à voir. Je ne vous donnerai aucun indice sur sa position. Le plaisir que l'on éprouve à contempler une belle chose est proportionnel au temps que l'on a mis à la trouver. On dit aussi que le mystère rend beau. J'ai pourtant envie de vous en dire un peu plus sur cette gravure, car son histoire évoque d'autres rêveries que sa simple contemplation.

Un jour de l'année 2009, quelques membres du club spéléologique local organisent une sortie à Baume Dolente. Il y a du monde un peu partout dans la grotte. Tout à fait par hasard, un participant examine un panneau de roche parmi d'autres... et là, surprise : sous les rayons obliques de sa lampe frontale apparaissent des traits en creux qui forment un dessin cohérent : un cheval. La gravure est de taille modeste, mais parfaitement et délicatement tracé. Ce qui stupéfie le découvreur, qui connaît un peu l'art pariétal préhistorique, c'est que plusieurs détails du dessin font penser à des techniques préhistoriques, en particulier de l'époque dite "magdalénienne", aux alentours de -18.000 ans. Et puis, ce cheval ressemble comme deux gouttes d'eau à une espèce qui n'existe plus aujourd'hui, le tarpan des steppes... La gravure pourrait donc être très ancienne. Mais certains aspects ne "collent" pas : le magdalénien était une période froide, durant laquelle les hommes se cantonnaient aux basses vallées, relativement tempérées. A 850 mètres d'altitude, Baume Dolente est trop haut... Et puis, comment expliquer que cette gravure n'ait pas été découverte plus tôt, dans cette grotte fréquentée de longue date ? Et que l'érosion naturelle n'ait pas tout simplement effacé les fines stries qui la composent ? Une question unique vient bientôt résumer toutes les autres : la gravure est elle authentique ? Pour le savoir avec certitude, une seule solution : analyser les tracés. Si les stries contiennent des débris de l'époque magdalénienne, c'est gagné. Sinon...

Ce genre d'analyse, ça ne se fait pas comme ça. C'est une histoire de spécialistes. Et des spécialistes de ce genre de chose il ne s'en trouve pas sous le sabot d'un cheval. Et en plus, il y a des histoires d'autorisations administratives, et c'est cher... bref, les analyses, ce n'est pas pour demain. Il faut donc commencer par les protéger, ces gravures. Empêcher que des caresses prodiguées par des mains non averties viennent à les patiner, à vider les stries de leur précieuse (mais hypothétique) substance datable, voire à les effacer totalement, tout ça avant que les analyses en question soient faites. Alors, les quelques personnes "au courant" de l'existence du cheval se passent la consigne : il faut que la gravure reste ab-so-lu-ment secrète, afin d'éviter tout problème de dégradation, voire de vandalisme, qui sait ?

Secret aidant, l'existence de la gravure se répand à la vitesse d'un cheval au galop dans les vallées cévenoles. Des expéditions légères et furtives s'organisent bientôt à Baume Dolente. Rapidement on y croise des balades digestives familiales, puis des quasi sorties scolaires. Si aucune agence de voyage n'a proposé de voyages organisés payants vers le petit cheval, cela n'est sans doute dû qu'à la grande distance qu'il est nécessaire de parcourir à pied pour l'atteindre.

Pendant ce temps, ignorant toute cette agitation, les passionnés avancent des hypothèses. Et si la gravure datait de cette courte période du magdalénien durant laquelle la température est légèrement remontée ? Et si le sol de la grotte avait été recouvert, durant des millénaires, d'une épaisse couche de terre qui aurait protégé la gravure de l'érosion et l'aurait cachée à la vue des visiteurs ? Et si un archéologue faussaire, ou un faussaire archéologue, pour des raisons inconnues, avait gravé ce cheval ?

Hypothèses après hypothèses, et les analyses ne s'annonçant pas du tout, le découvreur décide d'en avoir le coeur net. Il a dans ses relations un spécialiste absolu de l'art pariétal, celui-là même qui a apporté son expertise dans de nombreuses grottes célèbres de France et d'ailleurs. Un petit tour par la Lozère, et le diagnostic tombe : la gravure est récente. Quelques dizaines d'années sans doute. La patine, trop peu marquée compte tenu de la nature de la roche, donne cette indication sans ambiguïté. Par contre, il y a indéniablement du savoir-faire préhistorique dans le dessin... Alors ? Une partie du mystère subsiste.

Quelques temps plus tard, on apprend que la gravure a été réalisée dans les années 60 par une ancienne institutrice, passionnée d'art préhistorique. Bon diagnostic pour le pariétaliste. Quant à l'auteure des dessins, quelles ont pu être ses motivations à monter là-haut, sans doute seule, à s'y installer dans le noir et à graver la roche avec concentration ? Eprouver l'émotion artistique des préhistoriques ? Réaliser un faux ? Travailler une technique ? Voilà probablement les ultimes questions dont on n'aura pas les réponses. C'est ça qui est bon. S'il vous plaît, lorsque vous admirerez le cheval, n'oubliez pas qu'il est fragile et précieux. Il a 18.000 ans. Ne le caressez pas, contentez-vous de rêver.

***

2012. La vérité continue à tracer son chemin, finalement. Un jeune garçon de l'époque m'a raconté que depuis sa jeunesse, il connaissait la gravure, les conditions de sa réalisation, ainsi que son auteur... Du haut de ses 12 ans, il savait que le dessin serait probablement découvert un jour, et pris pour ce qu'il n'était pas. Il s'en amusait à l'avance. Il a dû patienter 50 ans, mais les péripéties qui ont suivi ne l'ont sans doute pas déçu.

04/03/2011
24/11/2012
Les 2 départs de Baumale
A lire dans cette rubrique
Intérêt historique et spéléologique des grottes de la can de l'Hospitalet.
C'est un fait, la can de l'Hospitalet n'est pas aujourd'hui un haut lieu de la spéléologie. Mais on y trouve quelques cavités tout à fait intéressantes tout de même...
Les avens.
Un aven est une "grotte verticale".
Les avens de la can de l'Hospitalet.
La can de l'Hospitalet n'est pas très riche en avens... est-ce une réalité géologique, ou le signe d'une prospection spéléo moins intensive que sur les voisins les grands causses ? Mystère !
Plongée à Baume Dolente.
17 février 2007. Deux plongeurs vont franchir le siphon de baume Dolente pour essayer de reconnaître les suites du réseau
Sites spéléo à surveiller.
Les sites "A surveiller" ne sont ni des grottes ni des avens avérés. Il s'agit de tous ces effondrements, dolines et autres ponors actuellement impénétrables mais qui pourraient bien, un de ces jours, terminer de s'ouvrir
Inventaire des grottes de la can de l'Hospitalet.
Voici un inventaire des grottes et cavités de la can de l'Hospitalet
Amorce 1 de Camplong.
Amorce de Camplong barre 1
Amorce 1, barre 3 de Camplong.
Amorce 1, barre 3 de Camplong
Amorce 2, barre 3 de Camplong.
Amorce 2, barre 3 de Camplong
Amorce 3, barre 3 de Camplong.
Amorce 3, barre 3 de Camplong
Amorce du Bramadou.
Amorce du Bramadou
Aven à voir sous le point 906 du versant sud de Baumale.
Aven à voir sous le point 906 du versant sud de Baumale
Aven can des Combes centrale.
Une amorce d'aven ouvert en 2013 sur la can des Combes
Aven de la Bastide.
Aven de la Bastide
Aven de la Borie.
Petit aven situé sous la ferme des Crottes
Aven de la ferme de Montgros.
Aven de la ferme de Montgros
Aven de Ventajols.
Un tout petit aven, au dessus du hameau de Ventajols.
Aven du col de vache.
L'aven du col de vache est un aven situé au bord du GR qui descend du col de vache vers Tardonnenche, à environ 300 mètres de la piste.
Aven rebouché du chaos de petit le vieux.
Aven rebouché du chaos de petit le vieux
Baume de Giral.
Une jolie petite baume dans le versant nord de la can de Tardonnenche
Baume dolente.
Baume dolente, une grotte chargée d'histoire...
Baume Dolente 2.
La grotte de Baume dolente 2 est située quelques mètres sous le porche de Baume Dolente 1, son illustre voisine
Baume dolente 3.
Le réseau de Baume dolente est l'une des réseaux majeurs de la can de l'Hospitalet. Il n'a pour le moment que deux entrées connues : Baume Dolente 1 et Baume Dolente 2. Baume Dolente 3 n'existe pas encore...
Effondrement au nord-ouest du fayard solitaire.
Effondrement au nord-ouest du fayard solitaire
Grotte de Ferrière.
Grotte de Ferrière
Grotte de Pommaret.
Grotte de Pommaret
Grotte de Solpérière.
Grotte de Solpérière
Grotte des fées de Bassurels.
La baume des fées, ou grotte des fées, est située au pied de la falaise qui marque la limite sur de la can de l'Hospitalet, face à la vallée borgne et au Mont Aigoual, sous le Puech Vendut
Grotte du col des Faïsses.
La grotte du col des Faïsses s'ouvre à une centaine de mètres du col en question.
Grotte du col du Rey n°1.
Une galerie étroite dans la barre rocheuse sous le col du Rey
Grotte du col du Rey n°2.
Cette petite grotte d'une trentaine de mètres de longueur est probablement une fente de décollement.
Grotte du col du Rey n°3.
La grotte du col du Rey n°3 est un court tronçon d'une petite rivière souterraine fossile.
Grotte du vallon supérieur de Baumale.
La grotte du vallon supérieur de Baumale s'ouvre sur le flanc droit du cours supérieur du valat de Baumale, au pied d'une barre rocheuse de 2 à 3 mètres de large et de un mètre de hauteur environ.
Journal d'une découverte archéologique.
Voici donc, raconté par le menu, ce qu'il advint de la première grotte à intérêt archéologique que je découvris.
L'aven bouché du col des Faïsses.
Un départ d'aven dans une carrière
L'aven Bourely.
L'aven Bourely
L'aven de la remise.
Cet aven très discret s'ouvre le long de la route de Ferrière
L'aven de Montgros.
L'aven de Montgros, la plus grosse ouverture à la surface de la can de l'Hospitalet
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne.
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne
La dézob Marguerite.
Un trou bouché de pierres qui souffle du vent.
La diffluence Montgros - Baume dolente - Tartabisac.
Des traçages effectués à l'Aven de Montgros le 1er mars 1982 et le 25 avril 1983 par Guilhem Fabre et Yves Maurin ont montré que les eaux qui s'y engouffrent descendent ordinairement vers les exurgences de Baumale et la grotte de Baume dolente.
La grotte de Baumoleïro.
Le valat de Baumoleïro est une petite vallée qui entaille le rebord de la can, à 1 km au nord de la ferme de l'Hospitalet. Elle tire son nom d'une petite grotte (en occitan, baoumo signifie grotte) également appelée grotte de l'Hospitalet, située au pied d'une barre rocheuse dominant le versant gauche du ravin.
La grotte de Milord.
La grotte de Milord est une petite rivière souterraine dont le lit, à sec depuis longtemps, a été recoupé en plusieurs endroits par la petite falaise sud du Castelas de Barre des Cévennes.
La grotte de Tartabisac 1.
La grotte de tartabisac 1 est la sortie d'une longue rivière souterraine qui circule sous la can de l'Hospitalet.
La grotte de tartabisac 3.
Tartabisac 3 est une rivière souterraine qui sort de la can de l'Hospitalet au nord du col du même nom.
La grotte de tuf du vallon de Baumale.
Au fond du vallon de Baumale, au pied des pentes qui montent vers baume Dolente, se trouve une petite grotte étonnante.
La grotte des Balmes.
>"Les Balmes" signifie tout simplement "les grottes" en occitan. De fait, les environs de ce petit hameau situé près de la Cure, sur la commune de Barre des Cévennes, en abritent quelques-unes
La grotte des camisards / maquisards de la can noire.
La grotte des camisards / maquisards de la can noire
La grotte des Farous.
Lorsqu'on observe la Terre depuis la Lune, par une nuit sans nuages, on aperçoit une immense masse continentale hérissée de caps et de péninsules. C'est le vaste ensemble afro-asiato-européen.
La grotte des Farous 2.
A une quarantaine de mètres de la grotte des Farous, en direction du sud-est, à la même altitude et grosso-modo au pied de la même petite barre rocheuse, une petite grotte m'a été signalée plusieurs fois
La grotte des sorcières.
La baume des sorcières ne présente ni un intérêt spéléologique de premier ordre, ni un intérêt archéologique démontré. Elle est chère à mon coeur pour une toute autre raison : c'est ma première "première" !
La grotte du castelas ouest de Barre.
La grotte du castelas ouest de Barre
La mystérieuse grotte de l'Hospitalet.
Sur une carte géomorphologique sommaire de la can de l'Hospitalet (par J. Rouire et Cl. Rousset, 1973), j'ai trouvé signalée une grotte à environs 400 mètres au nord-est du hameau de l'Hospitalet
La petite grotte sous les Crottes.
Petite galerie sous la falaise des Crottes
La résurgence du Fraïsse.
Près de Nozière, un glissement de terrain a laissé apparaître un epetite cavité avec un écoulement d'eau.
La spéléologie de la can de l'Hospitalet.
Une petite histoire spéléologique de la can del'Hospitalet
Le castor spéléologue.
La rencontre de l'année 2005 dans la grotte de Tartabisac 1
Le grand porche de Camplong.
Le grand porche de Camplong
Le méandre des Crottes.
Située quelques dizaines de mètres en amont du virage de la D9 qui relie Saint Laurent de Trèves au Pompidou, cette ouverture discrète donne accès à un court méandre rectiligne d'une vingtaine de mètres de long.
Le petit cheval.
Quelque part sur l'une des parois de la grotte de Baume Dolente se cache une gravure de cheval. Elle est petite, difficile à voir.
Le processus de karstification.
La karstification est le phénomène de dissolution des calcaires par des eaux chargées en gaz carbonique. Ce phénomène conduit entre autre à la formation de grottes, avens, lapiaz... et autres formes bizarroïdes que l'on peut trouver sur la can et les causses alentours.
Les 2 départs de Baumale.
200 mètres au dessus de Baume Dolente, deux petits départs qui soufflent, une dézob en perspective.
Les dolines.
Une doline est une dépression de la surface d'un sol karstique. Sa présence témoigne de l'existence d'un conduit souterrain qui permet le drainage des eaux de surface vers les profondeurs.
Petite grotte en chapeau de gendarme de Camplong.
Petite grotte en chapeau de gendarme de Camplong
Poche de la ferme de Montgros.
Poche de la ferme de Montgros
Prospections spéléo.
Prospecter... voilà une activité qui se prète bien aux Cévennes, si tortueuses, si secrètes. Presque tout ce qui est intéressant et important commence par se cacher à la vue.
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages