Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesDévelopper Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesDévelopper Sources
Rubrique : Les grottes
Vu de l'autre côté du vallon, l'entrée de l'aven est à gauche, juste au dessus de la route. A droite, juste en dessus et en dessous de la route, deux autres amorces, faisant sans doute partie du même ensemble...
La minuscule entrée de l'aven de la remise (au dessus de la route, sous l'arbre), et l'ouverture sous la route
L'aven de la remise de Ferrière s'ouvre au bord de la route, dans ce renfoncement
L'entrée est relativement étroite mais s'élargit rapidement
La pente d'entrée
De l'autre côté de la route, à quelques mêmes, une autre entrée, actuellement impénétrable, signale un réseau qui passe sous la route

L'aven de la remise

La "remise" est un étonnant petit bâtiment adossé à une petite falaise, le long de la route qui va du col du Rey à Ferrière. La roche fait office de mur du fond. Les trois autres parois sont montées en pierres et le tout est couvert d'un toit qui vient prolonger la pente naturelle du versant, d'où une allure totalement intégrée au paysage.

J'ai emprunté cette route des dizaines de fois avant de remarquer, comme ça, sans raison, une légère échancrure dans la barre rocheuse. C'était en octobre 2011. L'idée qu'il puisse y avoir "quelque chose" à cet endroit si fréquenté me paraissait incongrue mais j'ai fait l'effort d'arrêter la voiture pour jeter un oeil. A deux mètres du bitume, un bourrelet d'herbe et de pierres, manifestement artificiel, cachait une petite ouverture sombre... une pente de terre assez raide menait vers les profondeurs. Pas même besoin d'une dézob pour s'y glisser !

La forme générale de la cavité est celle d'un "T" : une faille fait la barre, une autre fait la base. C'est par là que l'on entre, en glissant dans une pente de terre assez raide qui descend jusqu'à environ 8 mètres de profondeur, au croisement de la seconde faille. A l'intersection, s'est formé une cavité finalement assez vaste compte-tenu de sa discrétion : un puits de 2 mètres de diamètres environ... La cavité n'est pas pénétrable au delà, mais l'aven a dû être plus profond par le passé car le sol est couvert de cailloux qui ont probablement bouché les continuités.

De l'autre coté de la route, un petit porche laisse entrevoir une galerie comblée de terre qui mène manifestement vers l'aven. Il y a sans doute là un petit ensemble.

01/11/2011
14/02/2012
L'extraction de fer sur la can de l'Hospitalet à l'époque moderne Prospections spéléo
A lire dans cette rubrique
Amorce au nord-ouest des Conques.
Amorce au nord-ouest des Conques
Grotte de Ferrière.
Grotte de Ferrière
L'aven de la remise.
Cet aven très discret s'ouvre le long de la route de Ferrière
L'épervier de Maheux.
La lecture du roman "L'épervier de Maheux", de Jean Carrière (prix Goncourt 1972), peut constituer une manière originale et différente de faire connaissance avec la can de l'Hospitalet. L'écrivain a en effet situé l'intrigue de son roman dans les environs immédiats de la can.
Le col de vache.
Le col de vache est un lieu dit de la can de Ferrière.
Le rocher des conques.
Le rocher des Conques est un ensemble de pierres gravées situé sur la can de Ferrière.
Le rocher des Conques de Ferrière (Saint Laurent de Trèves, Lozère).
Très abondantes sur les crêtes et les éperons de schiste des Cévennes, les cupules deviennent rares dès qu'on aborde les calcaires des Causses où les cavités naturelles peuvent être confondues avec les véritables cupules...
Le vallon au dessus de l'Oultre.
Au sud de la can de Ferrière, un vallon discret mais plein de charme est perché au dessus du hameau de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre.
Plissement géologique dans la combe au dessus de l'Oultre
Quincaille, terrain de parachutage clandestin sur la can de l'Hospitalet en 1944.
Quincaille est l'un des 3 terrain de parachutage d'armes homologués pour le parachutage d'armes durant la seconde guerre mondiale sur la can de l'Hospitalet et aux alentours.
Souvenirs de parachutage sur la can de Ferrière.
M. Guitard, de Saint Julien d'Arpaon, raconte que les parachutages se font généralement en trois passes, largués depuis des avions volant à environ 200 mètres au dessus du site.
Tumulus 1 du col de vache.
Le tumulus du col de vache a été fouillé, et a révélé les restes d'un guerrier.
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages