Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesDévelopper Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesDévelopper Sources

Sources, remerciements

L’essentiel de l’information contenue dans ce document a été collecté à l’occasion de trois entretiens :

  • Le premier à Saint Laurent de Trèves, le mardi 29 septembre 2009. Il rassemblait Jean Bonijol, Albert Saint Léger, Marceau Jouve, Roger Lagrave, Nicole Rousseau, Guy Bazalgette. Ils ont échangé leurs souvenirs autour d’un bon repas, ce qui a constitué une méthode efficace pour délier les langues, puis nous sommes montés ensemble sur la can pour reconnaître le terrain.
  • Les suivants avec Jean Bonijol seul, à son domicile de Mende, le jeudi 9 avril et le mardi 2 novembre 2010, entretiens durant lesquels les informations ont été précisées et complétées.

Des informations et souvenirs complémentaires ont été apportés par diverses personnes, citées dans les remerciements.


Trois sources bibliographiques m’ont permis de préciser certains aspects techniques ou historiques :
  • La résistance en Lozère – CD ROM édité par l’association départementale des anciens de la résistance, et le Groupe Départemental des anciens de la résistance, Avril 2006
  • Les maquis du massif central méridional, 1943 – 1944, Bouladou Gérard, Editions Lacour Rediviva, 618 p.
  • Le très riche site web de Philippe Chapil sur les parachutages clandestins (http://philippe.chapill.pagesperso-orange.fr)

Merci…

à Jean Bonijol lui-même, bien sûr, pour m’avoir livré son histoire, et à sa femme qui m’a ouvert sa maison.

à tous ceux qui ont partagé leurs souvenirs : les participants à l’entretien de Saint Laurent de Trèves, Lucien Roume et son regard de jeune de 17 ans à l’époque, Michel Bancilhon de Ferrière, Tim J. Eliott pour ses précisions historiques…

à Sophie Lemonnier et Sophie Boudieux pour leurs relectures fines et leurs conseils avisés.

28/10/2012
Retour au présent La photo du repas de Barre des Cévennes
A lire dans cette rubrique
Prologue, Saint-Laurent-de-Trèves, le 6 mai 2007.
Où j'entends parler pour la première fois de Quincaille et décide d'en savoir plus.
Can de Ferrière, Saint-Laurent de Trèves, une nuit de juillet 1944.
Nuit de parachutage à Quincaille
L’enfance.
L'enfance de Jean Bonijol
Basculement.
L'année des choix pour Jean Bonijol
Le projet.
Durant le début de l'année 1944, jean Bonijol élabore le projet de terrain de parachutage clandestin.
Jour J.
Enfin les parachutages commencent à Quincaille !
Après.
Les parachutages sont terminés à Quincaille. L'équipe se disperse, chacun part terminer la guerre à sa façon.
La photo du repas de Barre des Cévennes.
Cette photo montre les invités au repas de Barre des Cévennes, prise à la fin des parachutages de Quincaille
Retour au présent.
Retour sur l'aventure
Sources, remerciements.
Sources, remerciements
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages