Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
Cévenne vivante
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Généralités
Vie
Gens
Coins
Balades
Récits
Art
Rubrique : Balade
Au sortir de la forêt, vers minuit... La vue s'élargit
Le col et son menhir, à 1635 mètres.
La lune brille quasiment comme un soleil au dessus du roc des Bouchibarbes
Au milieu de la nuit, depuis le pic de Finiels, les crêtes cévenoles s'étendent à l'infini
Au sommet. Pas un poil de vent, il fait à peine frais...

Rando nocturne au pic de Finiels

Le pic de Finiels porte un nom trompeur. Ses formes douces évoquent plus les collines du Lauragais que les aiguilles de Chamonix. Mais avec ses 1699 mètres, c'est le point culminant de la Lozère, et le respect lui est dû. Là-haut, il fait frais en été, glacial en hiver, comme sur un sommet alpin. La vue est y formidable, donc ne boudons pas notre plaisir et rendons lui visite aussi souvent que possible.
Il existe plein d'itinéraires possibles pour atteindre le pic de Finiels. Par le sud (depuis le village du même nom), par le nord (station du Mont Lozère, ou plus bas). L'accès par l'ouest est plus long, qui nécessite de nombreux kilomètres depuis les Laubies, par exemple. La "voie normale", pour reprendre un terme d'alpinisme, y monte par l'est, au col... de Finiels justement. Elle est courte (3 km environ), assez reposante (à peine plus de 150 mètres de dénivelé) et techniquement facile : on marche sur une piste la moitié du chemin pour terminer sur un sentier peu pentu dans les prairies d'altitude. Ce n'est peut-être pas le plus bel itinéraire : la piste dans les forêts de résineux est un peu monotone sur la première partie du trajet, aussi lorsque nous y allons c'est surtout l'hiver à ski de fonds (en partie hors piste, facile).

Mais y aller de nuit constitue également une magnifique balade. Choisissez une nuit de pleine lune, si possible l'été, si possible sans vent... Je ne vous décris pas l'itinéraire, vous le déduirez d'un coup d'oeil sur une carte au 25.000ème.
29/07/2018
Le chemin de Mitterrand Le plateau de Grizac
A lire dans cette rubrique
Le menhir de Grizac.
Sur le magnifique plateau calcaire de Grizac se dresse un menhir aux propriétés étonnantes…
Allègre et Mariette, ou les puechs des Bondons.
2 buttes de calcaire posées sur le granite du Mont Lozère… un endroit de légende
Autour de Colobrières.
Une boucle magnifique, sur le versant sud du Mont Lozère, à faire de préférence une belle journée d'hiver
La cascade de Rune.
Un ruisseau qui descend de la montagne de la Lozère et se perd dans le Tarn près de Miral, forme tout près de Runes une magnifique cascade que le voyageur qui passe près de Florac ne manque jamais d'aller visiter.
La forêt pétrifiée de Ruas.
La forêt pétrifie de Ruas
La grotte de malaval.
Malaval, une grotte chargée d'histoires passionnantes.
La montagne qui coule.
Au dessus du village de Ruas, il paraît qu'il y a quelque chose. Des trous. Ou un aven.
Le Bougès.
Le Bougès est un petit massif granitique situé entre le Mont Lozère et les cévennes schisteuses. Encombrants voisins qui lui piquent toute la notoriété.
Le petit tailleur de pierre du roc du chien fou.
Le Roc du chien fou est un "chaos", sorte d'amoncellement d'énormes rochers de granite arrondis. Ils n'ont pas été empilés là par des forces supérieures : autrefois ils faisaient partie de la roche mère.
Le plateau de Grizac.
Le plateau de Grizac
Rando nocturne au pic de Finiels.
Une manière originale de rendre visite au pic de Finiels
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages