Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesDévelopper Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesDévelopper Sources
Une portion du mur du cap barré du Causset

Les cap barrés

Les cap barrés sont des fortifications qui datent généralement de l'âge du fer, et plus rarement des époques précédentes, depuis la fin du néolithique. Elles étaient construites sur les avancées rocheuses des plateaux. Cette implantation permet de profiter de la défense naturelle apportée par les falaises, ce qui limite la longueur de murs à construire. Les positions des cap barrés dominent généralement une vallée, ce qui permet de surveiller une large partie des accès environnants. A la même époque ont également été construites des fortifications qui étaient situées au coeur des plateaux et ne bénéficiaient pas de la protection d'une falaise. On les appelle des enceintes protohistoriques.

Les cap barrés se présentent généralement comme des murailles de pierre sèche qui courrent d'une falaise à l'autre, barrant l'accès à la pointe rocheuse. La surface enfermée peut être de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés. La majeure partie de la surface restait libre pour permettre un peu de culture et d'élevage, les habitats étaient adossés au mur.

Sur la can de l'Hospitalet, on ne connaît à ce jour d'un seul cap barré avéré, au Causset. Par contre, sur le Causse Méjean, ils sont nombreux.

10/04/2008
Les enceintes protohistoriques Le château de Saint Laurent de Trèves
A lire dans cette rubrique
Les cap barrés.
Les cap barrés sont des fortifications qui datent généralement de l'âge du fer.
Les enceintes protohistoriques.
Les enceintes protohistoriques sont des fortifications rustiques qui datent généralement de l'âge du fer mais peuvent être un peu plus anciennes.
L'oppidum de Ventajols.
Au point côté 972, non loin de la crête qui monte de Ventajols, la can de Balazuègnes se termine par une petite excroissance parfaitement plane, sur laquelle il est censé y avoir eu un oppidum gallo romain.
Le château de Saint Laurent de Trèves.
L'actuel site des traces de dinosaures, au dessus du village de Saint Laurent de Trèves, s'appelle le "castelas". Comme "château" en occitan.
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages