Rêve éveillé Si vous voulez m'aider, achetez mon livre :
"Sacré mont Blanc"
Chez
Marc Lemonnier
La can de l'Hospitalet
Recherche sur le siteNouveau sur le site
Liens Ignorer la navigation
Accueil
Nouveau
Territoire
Histoire
Lieux-dits
Routes
GrottesDévelopper Grottes
Vestiges
Mystères
SourcesDévelopper Sources
La can noire, et à gauche le castelas de Barre des Cévennes, depuis la ferme du Pesquié
Le castelas de barre

Le castelas de Barre de Cévennes

Le Castelas de Barre des Cévennes est une barre calcaire de près d'un kilomètre de long, orientée nord-ouest - sud-est. C'est une relique - témoin qui a été dans le passé reliée à la can de l'Hospitalet et au causse Méjean. Elle forme aujourd'hui un relief très caractéristique que l'on peut facilement distinguer de très loin : depuis le sommet du Mont Aigoual, par exemple, à plusieurs dizaines de kilomètres de distance, ou depuis la route de la Corniche des Cévennes sur la Can de l'Hospitalet...

Cette barre, qui protège le village des vents du nord, lui a probablement donné son nom. Dans le passé elle a porté plusieurs bâtiments importants dans l'histoire locale, comme le château médiéval, et une chapelle. On y trouve aussi la minuscule grotte de Milord, quasi impénétrable mais dans laquelle les enfants du village ont beaucoup joué, semble-t-il...

25/05/2008
Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes La grotte de Milord
A lire dans cette rubrique
Barre des Cévennes.
Si la commune de Barre des Cévennes empiète largement sur la can de l'Hospitalet, le bourg lui-même est situé en dehors du territoire concerné par ce site.
Eléments d'histoire de Barre-des-Cévennes.
[Pas de résumé]
La grotte de Milord.
La grotte de Milord est une petite rivière souterraine dont le lit, à sec depuis longtemps, a été recoupé en plusieurs endroits par la petite falaise sud du Castelas de Barre des Cévennes.
La grotte du castelas ouest de Barre.
La grotte du castelas ouest de Barre
Les Seigneurs de Barre-des-Cévennes.
Succession des seigneurs de Barre-des-Cévennes du XIème au XVIIIème siècle
Une « chèvre d’or » cévenole.
Naguère à Barre-des-Cévennes, on racontait qu’une « chèvre en or » était cachée dans un souterrain reliant le Castelas de Barre au Château de Terre-Rouge situé sur la Can de l’Hospitalet, à proximité de la grande route Nîmes-Saint-Flour. L’entrée de ce souterrain se trouverait sur le Castelas au fond d’une grotte.
Liens Ignorer la navigation
A propos du site "Rêve éveillé"
Si ce site vous a été utile
Toutes les pages